zabla(dowski).org


Saddle Creek (2007)

1. Clairaudients (kill or be killed)
2. Four winds
3. If the brakeman turns my way
4. Hot knives
5. Make a plan to love me
6. Soul singer in a session band
7. Classic cars
8. Middleman
9. Cleanse song
10. No one would riot for less
11. Coat check dream song
12. I must belong somewhere
13. Lime tree


Site officiel:
http://www.thisisbrighteyes.com/
Label:
http://www.saddle-creek.com
MySpace:
http://www.myspace.com/brighteyes


à jeter

Bright Eyes - Cassadaga


(...) Bright Eyes semble en panne sur Cassadaga. (...) Conor Oberst s’enlise tout en maturant. Aujourd’hui âgé de 27 ans (l’année d’expiration de tout rockeur qui se respecte), le jeune prodigue et manitou de l’étiquette Saddle Creek cannibalise non seulement son propre répertoire (...) Bien que Cassadaga soit un excellent compact folk-pop profitant d’une production exemplaire, les fans de la première heure risquent tout de même d’être déçus (...)



Ce dernier album de Bright Eyes, alias Conor Oberst, risque de décevoir ses plus grands fans. Plus simple que les efforts précédents, moins indépendant, avec une influence country très marquée.  (...) Aurait-il eu le complexe de superiorité et se serait-il délibérément sous-évalué cette année? Est-il tombé amoureux de la mauvaise personne? Sa grand-mère est décédée? Veut-il toucher une couche de la population qui ne le connaît pas encore et la surprendre ensuite? Serait-il tombé dans un plan tout-le-monde-il-est-beau-tout-le monde-il-est-gentil à la Hawksley Workman? Toutes les spéculations sont possibles (...)



(...) Certains ont fait à Conor Oberst la pire vacherie : l’introniser "nouveau Bob Dylan". En 2007, c’est vraiment un cadeau empoisonné. Maintenant qu’il semble privilégier la clarté dans ses textes, on gagne en révolte obligatoire le mystère qu’on avait naguère.  (...) Ce qui frappe d’emblée, c’est l’ampleur des compositions et des arrangements. Mais ce n’est pas uniformément convaincant. Je ne suis pas un fan de slide-guitar, instrument qui est utilisé presque partout. Elle fait en tous cas entrer la musique dans une sphère ‘adulte’ pas du meilleur goût. La présence presque systématique ainsi que d’orgue rend le tout assez compact mais aussi moins aventureux. En tous cas, hors des Etats-Unis ça va devenir plus difficile à défendre. (...) c’est au total un album sympatoche mais on espère bien plus de Bright Eyes. (...)



Du même niveau